Code Morse international

Le code Morse international ou l’alphabet Morse international, est un code permettant de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues, qu’elles soient produites par des signes, une lumière, un son ou un geste.
Ce code est souvent attribué à Samuel Morse, cependant plusieurs contestent cette primauté, et tendent à attribuer la paternité du langage à son assistant, Alfred Vail.
Inventé en 1832 pour la télégraphie, ce codage de caractères assigne à chaque lettre, chiffre et signe de ponctuation une combinaison unique de signaux intermittents.
Le code morse est considéré comme le précurseur des communications numériques.
Le morse est principalement utilisé par les militaires comme moyen de transmission, souvent chiffrée, ainsi que dans le civil pour certaines émissions à caractère automatique : radiobalises en aviation, indicatif d’appel des stations maritimes, des émetteurs internationaux (horloges atomiques), ou bien encore pour la signalisation maritime par certains transpondeurs radar et feux, dits « à lettre morse » (par exemple, la lettre A transmise par un tel feu sous la forme .- signifie « eaux saines »).
Le morse est également pratiqué par des amateurs comme de nombreux radioamateurs, scouts (morse sonore et lumineux), plongeurs ou alpinistes (morse lumineux), par des joueurs pour résoudre des énigmes, ainsi que comme sonnerie par défaut de réception de message pour les téléphones portables de marque Nokia (« SMS SMS » en morse).

Utilisation par les radioamateurs.

Les radioamateurs utilisent assez fréquemment le code morse pour les communications de loisir en radiotélégraphie et jouissent à cet effet de fréquences allouées par l’UIT.
Jusque dans les années 1990, pour obtenir la licence de radioamateur aux États-Unis (de la FCC), il fallait être capable d’envoyer 5 mots encodés en morse par minute.
La licence avec le plus de droits exigeait 20 mots par minute.
L’épreuve actuelle de lecture au son à l’examen (jusque dans les années 2011 en France, uniquement pour la 1ère classe de radioamateurisme) requiert une vitesse minimum de 12 mots par minute.
Les opérateurs radio militaires et radioamateurs entraînés peuvent comprendre et enregistrer jusqu’à 40 mots par minute.
Le Règlement des radiocommunications (RR) se compose de règles liées au service de radio amateur.
Il est révisé tous les trois ans à la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR).
La révision de l’article 25 du Règlement des radiocommunications à la Conférence de 2003, en particulier, a supprimé l’exigence de connaissance du code Morse à l’utilisation des fréquences inférieures à 29,7 MHz.
Cela affecte la plupart des pays, mais certains (dont la Russie) continuent (en 2008) à l’exiger.

Tables d’encodage.
Voici quelques tables récapitulant l’alphabet morse et quelques signes communément utilisés.


Rédacteur: DXRN-ADMIN
Source officielle: Wikipédia
Image mise en avant: Création DXRN®- DX Radio Via Net™

Une pensée sur “Code Morse international

  • 30 janvier 2019 à 21 h 22 min
    Permalink

    Plus que Sympa les Fiches sur la CW , en tout cas j’espère que ca donnera la curiosité de tester la CW .
    Merci 73s
    F4ICZ DpT 28

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alerte: Ce contenu est protégé !!